Les écoles Agro

Ces écoles d’ingénieurs agronomiques sont accessibles par le concours A Agro-Véto (pour les étudiants en BCPST ou TB).
On précise que l’école Polytechnique offre quelques places (13 en 2020) aux étudiants de BCPST. Cette école à part est décrite en bas de page.


AgroParisTech

logo écoles ingénieurs agronomiques AgroParistech

Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement
Appelé fréquemment « Grignon », « APT »
http://www2.agroparistech.fr

Cette école offre environ 250 (258 en 2020) places pour les BCPST et 10 places pour les TB.

Cette école très réputée organise son enseignement autour de trois grands ensembles disciplinaires : les sciences du vivant, les sciences de l’ingénieur et les sciences économiques, sociales et de gestion. A ce jour, c’est sans doute la plus connue des écoles d’ingénieurs agronomiques.

Les points forts d’AgroParisTech

Elle propose quatre domaines d’approfondissement :

  • Productions durables, filières, territoires pour le développement durable (concerne les productions forestières et agricoles)
  • Ingénierie des aliments, biomolécules et énergie
  • Gestion et ingénierie de l’environnement
  • Ingénierie et santé : homme, bioproduits, environnement.
logo écoles ingénieurs agronomiques ENSAIA

ENSAIA

École Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires, Nancy
http://ensaia.univ-lorraine.fr

Une centaine de places (88 en 2020) pour les BCPST et 5 pour les TB.

L’ENSAIA forme des ingénieurs agronomes et des ingénieurs des industries alimentaires. Ces ingénieurs sont aptes à remplir des fonctions techniques et économiques de haut niveau. En conséquence, on les trouve dans les secteurs d’activité agriculture et agro-industrie, industries alimentaires et biotechnologiques, environnement et l’ensemble des activités qui leur sont liées.

2 grands cursus ingénieurs à l’ENSAIA

Les spécialisations communes aux deux cursus ingénieurs sont :

  • Biotechnologies
  • Sciences et génie de l’environnement
  • Management de la Supply Chain et des activités logistiques
  • Management des activités, des projets et de l’innovation

Pour le diplôme d’ingénieur agronome, les spécialisations supplémentaires possibles sont :

  • Agricultures et développement des territoires
  • Développement durable des filières agricoles
  • Protection des cultures

Pour le diplôme d’ingénieur des industries alimentaires, les spécialisations supplémentaires possibles sont :

  • Formulation alimentaire (améliorer et/ou mettre au point de nouveaux produits alimentaires)
  • Produits laitiers et qualité
  • Packaging et conditionnement
  • Développement industriel
logo écoles ingénieurs agronomiques Montpellier SupAgro

Montpellier SupAgro

École nationale supérieure agronomique de Montpellier
https://www.montpellier-supagro.fr

Cette école offre une large gamme de formations. Elle propose des enseignements tournés vers la viticulture, la région méditerranéenne et les pays du Sud.
Ce dernier point est assez unique. Ainsi, une spécialisation en agriculture tropicale est possible dans cette école.

Cette école offre une centaine de places pour les BCPST (106 en 2020) et 5 pour les TB.

Des formations Agro classiques et originale (SAADS)

Deux cursus sont possibles :

  • Ingénieur Agronome (99 places pour les BCPST et 5 pour les TB) ;
  • Ingénieur Systèmes Agricoles et Agroalimentaires Durables au Sud (6 places pour les BCPST).

Pour le diplôme d’ingénieur agronome, les thèmes sont nombreux :

  • Agriculture de précision
  • Agronomie, agro-écologie
  • Alimentation, sciences des aliments, nutrition, génie des procédés
  • Amélioration des plantes
  • Connaissance et gestion de la biodiversité
  • Ecotechnologies, chimie verte
  • Marchés, filières, entreprises agricoles et agroalimentaires
  • Protection des plantes
  • Ressources naturelles, environnement
  • Vigne et vin (ce parcours permet d’obtenir le diplôme national  d’œnologue)

Pour le diplôme d’ingénieur des systèmes agricoles et agroalimentaires du Sud, les thèmes sont :

  • Agronomie, agro-écologie
  • Alimentation, sciences des aliments, nutrition, génie des procédés
  • Développement agricole et rural
  • Marchés, filières, entreprises agricoles et agroalimentaires
  • Pays méditerranéens et tropicaux

Plusieurs parcours sont proposés (certains sont en anglais) : Agroalimentaire, Agroecology, Data manager for environmental projects, Plant Sciences.
Vous constatez qu’il existe, parmi les écoles d’ingénieurs agronomiques, des préoccupations globales : ici, améliorer la vie de populations où les moyens techniques sont moins facilement accessibles qu’en France.

Agrocampus Ouest

logo écoles ingénieurs agronomiques AgrocampusOuest

Institut national supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage
https://www.agrocampus-ouest.fr

Cette école est le résultat de la fusion de deux écoles d’ingénieurs agronomiques existantes : l’Institut national d’horticulture et de paysage d’Angers et de l’Institut national d’enseignement supérieur et de recherche agronomique et agroalimentaire de Rennes.

Des formations Agro classiques et typées (océan, paysages)

Globalement, les enseignements sont articulés autour de 5 thématiques :

  • Végétal, animal, systèmes 
  • Enjeux environnementaux – ressources, territoires et ville
  • Halieutique, mer et littoral
  • Alimentation
  • Paysages

Agrocampus Ouest est implanté sur deux sites :

  • Campus de Rennes pour Agronomie et Agroalimentaire, 104 places pour les BCPST et 4 places pour les TB en 2020.
    • Ingénieur en agronomie ; exemples d’enseignements : Agroécologie, Génie de l’environnement, Protection des plantes et environnement, Productions animales, Sciences halieutiques et aquacoles etc.
    • Ingénieur en agroalimentaire ; exemples d’enseignements : Politiques et marchés de l’agriculture et des ressources ; Sciences de l’alimentation et management des entreprises ; Statistiques appliquées – Sciences des données etc.
  • Campus d’Angers pour Horticulture et Paysage, 38 places pour les BCPST et 4 pour les TB en 2020.
    • Ingénieur en horticulture ; exemples d’enseignements : filières fruits, légumes, semences, horticulture ornementale (fleurs, buissons, arbres paysagers…) etc.
    • Ingénieur en paysage ; exemples d’enseignements : espaces végétalisés urbains, éco-ingénierie des zones humides, terroirs etc.

ENSAT

logo écoles ingénieurs agronomiques ENSAT Toulouse

École Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse
http://www.ensat.fr

Cette école offre une 92 places pour les BCPST et 5 places pour les TB.

L’ENSAT forme des ingénieurs du « vivant » capable d’exercer des responsabilités dans l’ensemble des entreprises et organismes travaillant autour de l’agriculture, de l’agro-industrie et de l’environnement

La gamme de formation de l’ENSAT s’articule autour de 5 grands domaines : Agronomie, Agroalimentaire, Environnement, Management, Oenologie.

2 grandes voies de spécialisation

Les spécialisations de l’ENSAT liées au domaine de l’agronomie sont :

  • Agrobiosciences végétales
  • Systèmes et produits de l’élevage
  • Agroécologie : du système de production au territoire
  • Biologie computationnelle appliquée aux biotechnologies
  • Agroalimentaire
  • Environnement

Les spécialisations de l’ENSAT liées au domaine de l’environnement sont :

  • Agrogéomatique
  • Génie de l’environnement
  • Qualité de l’environnement, gestion des ressources
  • Ingénierie des développements durables
  • Agromanagement
  • Œnologie (possibilité d’obtenir le diplôme national d’œnologue).

Grâce aux partenariats de l’ENSAT avec d’autres écoles, l’élève-ingénieur peut élargir ses choix à d’autres champs de spécialisations. Entre autres, Chimie verte et biosourcée, Procédé pour la chimie fine et bioprocédés, Eco-énergie, Génie biochimique, Bio-santé-ingénierie. De plus, des spécialisations au sein d’autres écoles d’agronomie sont possibles.

logo écoles ingénieurs agronomiques AgroSup Dijon

AgroSup Dijon

Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l’alimentation et de l’environnement
https://agrosupdijon.fr/

Cette école offre une centaine de places (94 en 2020) dont environ 20 places d’élève-fonctionnaire pour les BCPST. 8 places pour les TB.
AgroSup Dijon fournit deux grandes voies de formation très différentes : ingénieurs agronomes et ingénieurs en agroalimentaire.

2 cursus possibles à AgroSup Dijon

Pour le diplôme d’ingénieur agronome, les spécialisations possibles sont :

  • AGIR sur les territoires : Agricultures, Alternatives, Gouvernance, Initiatives, Ruralités
  • Agroécologie pour des productions végétales durables
  • Ingénierie de l’élevage
  • Ressources, Données, Diagnostics, Changements climatiques
  • Sciences et Techniques des Équipements Agricoles
  • Stratégies et Organisation des Filières et Entreprises Agricoles et Agroalimentaires

Pour le diplôme d’ingénieur agroalimentaire, les spécialisations possibles sont :

  • Biotechnologies microbiennes et fermentations alimentaires
  • Les emballages à contact alimentaire : Food Pack
  • Nutrition, sensorialité, alimentation, santé, sécurité
  • Productions alimentaires : innovation et durabilité
  • Stratégies et Organisation des Filières et Entreprises Agricoles et Agroalimentaires
  • SUstainable Food Formulation : Innovation, Choice of Ingredients; Energy, Nutrition Trade challenges
logo écoles ingénieurs agronomiques Bordeaux Sciences Agro

Bordeaux Sciences Agro

École nationale supérieure des sciences agronomiques de Bordeaux
https://www.agro-bordeaux.fr

Cette école offre une centaine de places (87 en 2020) pour les BCPST et 2 places pour les TB.
Bordeaux Sciences Agro délivre le diplôme d’ingénieur agronome.
Cette école prépare en trois ans des étudiants à occuper des postes d’ingénieurs dans la filière du vivant.
Les métiers exercés s’inscrivent dans les secteurs de l’agriculture, l’agronomie, l’environnement et l’aménagement rural, l’agroalimentaire, les bio-industries, les services, etc.

Une grande variété de spécialisations à Bordeaux Sciences Agro

Les spécialisations proposées sont :

  • Filières animales durables
  • Management QRSE (Qualité Sécurité Environnement) des filières alimentaires
  • Aliments et nutrition-santé
  • Agroécologie et gestion des ressources
  • Agricultures, proximité et territoires d’ici et d’ailleurs
  • Stratégie, entrepreneuriat, management des entreprises agricoles
  • Gestion des Ressources et de l’Environnement
  • AgroTIC (Technologies de l’Information et de la Communication)
  • Management forestier et logistique d’approvisionnement en bois
  • Viticulture-œnologie
  • Vitimanager
  • Management et installation en exploitation agricole
logo écoles ingénieurs agronomiques VetAgroSup

VetAgro Sup

Institut National Supérieur des Sciences agronomiques, de l’alimentation et de l’environnement, Clermont-Ferrand
https://www.vetagro-sup.fr

Cette école offre une cinquantaine de places (54 en 2020) pour les BCPST et 4 places pour les TB.
Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, VetAgroSup fait partie des écoles d’ingénieurs agronomiques. Elle fait partie de la même structure administrative que l’école vétérinaire de Lyon. Elles occupent deux sites géographiques différents : Clermont-Ferrand et Lyon.
Elle délivre le titre d’ingénieur agronome.

Une école avec de multiples spécialisations agronomiques

Six spécialisations sont proposées dans cette école :

  • Adapter l’Élevage aux nouveaux Enjeux (A2E) : cette spécialisation permet d’analyser le fonctionnement des systèmes de production animale. Cela contribue à l’évolution des pratiques d’élevage en vue d’atteindre des systèmes plus innovants, plus durables. En plus, la gestion de la santé des troupeaux est mieux prise en compte.
  • Agriculture Environnement Santé Territoire (AEST) : l’ingénieur suivant cette spécialisation pourra répondre à des enjeux de santé animale et humaine dans les territoires. Par exemple, le contrôle des espèces vecteurs de maladies émergentes, la réduction des pesticides, la maîtrise des pathogènes au sein d’une filière agroalimentaire.
  • Concevoir et accompagner l’innov’action en agronomie (CALICE) : des méthodes innovantes permettront de concevoir des systèmes de culture adaptés en prenant en compte les méthodes de l’agroécologie.
  • Ingénierie et stratégie du développement éco-territorial (EcoTerr) : cette spécialisation amène l’ingénieur à offrir une réponse à la gestion raisonnée des ressources locales et au développement innovant des structures économiques et sociales. Cette spécialité permet de travailler dans des domaines variés : énergies, environnement, urbanisme, habitat, déchets, recyclage, production et alimentation de proximité, tourisme…
  • Management commercial et marketing agricoles et alimentaires (MARKET) : ici, il s’agit d’assurer des fonctions marketing et/ou commerciales dans diverses organisations (entreprises, organisations de producteurs, organismes interprofessionnels, banques etc.).
  • Sciences agroalimentaires pour l’innovation et la performance (Sa’ Innov) : l’ingénieur issu de cette spécialisation est en lien avec différents « univers » pour concevoir des aliments conformes aux attentes des clients et aux enjeux de la santé publique.

Une passerelle forte avec les masters de l’université de Clermont-Ferrand

Il faut aussi savoir que les étudiants de 3e année de VetAgroSup peuvent également effectuer une spécialisation dans une autre école d’agronomie ou bien suivre un master à l’université de Clermont-Auvergne.
Les thèmes des masters proposés sont variés. Les spécialisations mènent à des métiers différents. Biologie végétale (Plant Integrative Biology and Breeding), Gestion des territoires et développement local (DYNTAAR), Biologie Santé, Sciences et technologies de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, Microbiologie, Management et Administration des Entreprises (MAC – SPV).

logo écoles ingénieurs agronomiques ONIRIS Nantes

Oniris Nantes

École nationale vétérinaire, agroalimentaire et de l’alimentation de Nantes-Atlantique
https://www.oniris-nantes.fr

Cette école offre une cinquantaine de places (47 en 2020) pour les BCPST et 6 places pour les TB.
Oniris fait partie des écoles d’ingénieurs agronomiques à spécialisations agroalimentaire et bioproductions.

2 cursus distincts : agroalimentaire et bioproductions

Pour l’agroalimentaire, les parcours d’approfondissement proposés sont :

  • Process Engineering and Product Sustainability : Innovation procédés/produits, propriétés physiques des produits alimentaires, développement et optimisation des procédés, éco-conception, gestion de production, modélisation et stimulation.
  • Recherche, Développement et Innovation Produit : Formulation, arômes, statistique appliquée, analyse sensorielle et nutrition-santé.
  • Sécurité, Environnement, Qualité et Organisation Industrielle : Qualité-sécurité des aliments, développement durable et risques professionnels, organisation industrielle, gestion de production et logistique.

Pour les bioproductions, l’ingénieur se spécialise dans les filières liées à la production de molécules par voie biotechnologique. Il participe à la conception et l’optimisation de systèmes de production de biomédicaments et de molécules actives, développement de procédés, management de la qualité et maîtrise de la qualité et du procédé.

Polytechnique

logo école polytechnique

École Polytechnique

Appelée aussi l’X.
https://www.polytechnique.edu/

Une école très réputée

Cette école très réputée dans le monde entier propose des formations de très haut niveau. Elle est très sélective. Les 13 places offertes aux BCPST témoignent de la valeur de l’enseignement en classe préparatoire.
C’est une école militaire… même si vous n’allez pas partir sur un théâtre d’opérations militaires pendant vos études 🙂
Le cycle d’études dure 4 ans (au lieu de 3 pour les écoles d’ingénieur « classiques »). 3 ans pour obtenir le titre d’ingénieur et 1 année supplémentaire pour obtenir le titre de Polytechnicien(ne).

Une formation technique pluridisciplinaire

La première année est organisée en 2 périodes : stage de 6 mois (dans les armées ou dans un organisme civil) et un tronc commun scientifique (économie, informatique, mathématiques, mathématiques appliquées, et physique).
La deuxième année permet une formation un peu plus spécialisée. 4 options à choisir parmi les 6 proposées (mathématiques, mathématiques appliquées, physique, chimie, biologie, mécanique, économie, informatique et management de l’innovation et de l’entrepreneuriat).
La troisième année est une année d’approfondissement scientifique où l’on choisit des majeures, accompagnées de cours de management de l’innovation et de l’entrepreneuriat, de langues et suivi d’un stage de 5 mois de recherche (dans un organisme public où dans le secteur R&D d’une entreprise).
La quatrième année est une année de spécialisation effectuée dans les armées, dans une grande école d’ingénieur (AgroParisTech, ChimieParisTech, ENSA Paris-Val de Seine, ENSAE ParisTech, ENSEEIHT, ENSTA ParisTech, ESPCI ParisTech, Grenoble-INP ENSIMAG, HEC Paris, IFP School, IMT Atlantique, INSTN, IOGS, ISAE-SUPAERO, MinesParisTech, PontsParisTech, SciencesPo, TélécomParisTech) ou en master.

N’oubliez pas de lire les témoignages « Agro » !

Après avoir lu les formations proposées par les écoles d’ingénieurs agronomiques, continuez la visite en lisant quelques témoignages d’ingénieurs.