Les ENS et l’ École des Ponts ParisTech (ENPC) recrutent par un concours spécifique très sélectif.


Écoles Normales Supérieures (ENS)

Les ENS – Écoles Normales Supérieures de Lyon, Paris-Saclay et Ulm – forment principalement des chercheurs, des enseignants (de classe préparatoire), des hauts fonctionnaires. Ce ne sont pas des métiers d’ingénieurs.
Les étudiants normaliens sont fonctionnaires, ils reçoivent un salaire et sont soumis à un engagement décennal (ils doivent rester dix ans dans la fonction publique à compter de leur entrée à l’ENS).

Le concours d’entrée BCPST

En ce qui concerne les ENS, il y a environ 70 places au total pour les BCPST, ce qui en fait un concours très sélectif.

Le recrutement par dossier

Les ENS recrutent également sur dossier : les études sont les mêmes que pour les normaliens, mais les étudiants recrutés sur dossier ne reçoivent pas de salaire et n’ont pas d’engagement décennal.
Rien n’empêche de déposer un dossier en BCPST, alors que l’on tente le concours ENS-BCPST. Cela fournit une seconde chance et permet fréquemment d’entrer dans une ENS si l’admissibilité a été ratée de peu.

La formation en ENS

La formation est surtout axée sur des parcours de recherche et d’enseignement secondaire ou supérieur (possibilité de préparer l’agrégation en fin de Master 1). Par ailleurs, une douzaine à une quinzaine de sortants scientifiques ont chaque année, par voie de concours, accès aux grands Corps de l’État (Mines, Ponts et Chaussées, Télécom, « Eaux et Forêts », etc.). Quelques normaliens choisissent également de rejoindre le secteur privé (entreprise, banque…) lorsqu’ils ont terminé leur engagement décennal ou deviennent auto-entrepreneurs.

Les étudiants recrutés par le concours BCPST peuvent entrer dans les départements de biologie, chimie, ou sciences de la Terre (attention, pas de département de sciences de la Terre à l’ENS Paris-Saclay). Il existe par la suite de nombreuses passerelles entre les départements : un étudiant de biologie peut aller étudier la physique, etc. Les parcours sont très souples, avec possibilité de doubles cursus. Les enseignements se font très souvent en partenariat avec les Universités. De nombreux partenariats existent avec des Universités ou des centres de recherche à l’étranger.

Des passerelles entre ENS et grande école

Pour certaines ENS, il existe une possibilité de double diplôme ENS- ingénieur AgroParisTech ou encore ENS-vétérinaire.

Des exemples de métiers après un cursus dans une ENS ou dans l’école des Ponts (ENPC) sont fournis sur cette page du site.

École Normale Supérieure de Lyon

logo ENS Lyon

Appelée couramment l’ENS Lyon. http://www.ens-lyon.fr

Cette école offre un peu plus d’une trentaine de places pour les BCPST


École Normale Supérieure de Paris-Saclay (ex Cachan)

logo ENS Paris Saclay

http://ens-paris-saclay.fr/

Cette école offre une quinzaine de places pour les BCPST.


École Normale Supérieure d’Ulm

logo ENS Ulm Paris

Appelée couramment « l’École de la rue d’Ulm », « Ulm ». http://www.ens.fr/

Cette école offre une vingtaine de places pour les BCPST et 2 places pour les TB.
C’est la première école normale supérieure, comme le rappelle son fronton dans le logo. On l’appelle souvent l’École.

École des Ponts ParisTech (ENPC)

logo Ecole des Ponts ParisTech ENPC

Appelée couramment « les Ponts », « école des Ponts ». Anciennement École Nationale des Ponts et Chaussées http://www.enpc.fr/

Cette école offre environ 4 places pour les BCPST

L’ENPC recrute sur le concours ENS, en organisant un oral de mathématique spécifique supplémentaire (à fort coefficient).
Elle recrute des étudiants ayant une forte appétence pour les mathématiques et la physique-chimie.
C’est une école ingénieurs dite « généraliste », car elle permet d’accéder à un grand nombre de domaines où les ingénieurs sont utiles.

La formation à l’École des Ponts ParisTech

Les départements présents au sein de l’ENPC sont :

  • Ville, environnement, transport
  • Génie mécanique et matériaux
  • Génie industriel
  • Sciences économiques, gestion, finance
  • Ingénierie mathématique et informatique