Le terme vétérinaire ne désigne pas un ou des métiers, mais un titre.
Ce diplôme de docteur vétérinaire valide 5 ans de formation dans une école vétérinaire.
Ce diplôme est reconnu à l’échelle française et internationale.


Il existe des vétérinaire ruraux, des vétérinaires en ville, des vétérinaires en agro-alimentaire, des vétérinaires en recherche
Ce sont des métiers très différents, résultat de spécialisations différentes dans les écoles vétérinaires françaises ou internationales.

Les écoles vétérinaires dépendent du ministère de l’agriculture.
Chaque année, les 4 écoles nationales vétérinaires recrutent 600 étudiant(e)s vétérinaires répartis à parts égales entre les différents établissements.
Le recrutement s’effectue à différents niveaux, par le biais de six concours communs de la banque Agro-véto (concours A, B, C, D et E) qui sont présentés dans les pages suivantes.
L’accès est très sélectif. Les études en école vétérinaire sont très exigeantes.

les métiers des vétérinaires sont très variés, comme l'illustre une page de livre de cours de médecine vétérinaire
Bien connaître la réalité du métier vétérinaire est essentiel pour réussir son orientation

Les différents métiers vétérinaire

Le vétérinaire rural intervient dans le cadre de la production animale. Cela représente 15% des vétérinaires en France.
Il participe à titre préventif et curatif, comme technicien de ces productions, conseiller des éleveurs, chercheur dans les nouveaux domaines prospectés : pêche, culture marine, production d’animaux à flore contrôlée dans un environnement déterminé, écologie.
Il rencontre fréquemment des situations dramatiques pour les animaux (maladies, blessures) et doit pratiquer des euthanasies.

Le vétérinaire urbain intervient dans le cadre de l’animal de compagnie (chien, chat, oiseau…). Cela représente 47% des vétérinaires en France.
Ils interviennent dans leurs cabinets, mais aussi pour l’importation, la reproduction, l’alimentation, les soins, la préventions des zoonoses (maladies portées par animaux et se transmettant à l’Homme), les fréquentes euthanasies, sans parler de l’éducation et de la formation des propriétaires d’animaux.

Le vétérinaire intervient dans le cadre de la santé publique. Cela représente quelques % des vétérinaires en France.
Il participe à la protection de l’homme contre les maladies d’origine animale, à l’inspection des denrées d’origine animale pour vérifier l’absence de dangers (bactéries pathogènes, champignons, produits chimiques…).

Le vétérinaire intervient dans le cadre de la qualité de la vie, en collaborant à la lutte contre la pollution, au maintien de l’équilibre écologique, à la protection de la faune.
Les activités de loisirs (parcs zoologiques, équitation, pêche, chasse) sont aussi un lieu d’intervention pour s’assurer que les conditions de l’environnement et des conditions de l’entretien de l’animal sont satisfaisantes.
C’est un acteur très important dans la lutte contre la pollution et dans la prévention de l’équilibre écologique.

Le vétérinaire de recherche intervient dans la recherche scientifique. Cela représente quelques % des vétérinaires en France.
De plus, sa formation pluridisciplinaire de biologiste fournit une habilitation à réaliser de l’expérimentation animale dans les secteurs privés et publics.

Fermer le menu